Arrivée d'un enfant dans la famille avec un chien - Educateur Canin et Comportementaliste chien 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et Province

Vous attendez un heureux évènement et vous souhaitez préparer au mieux l’arrivée de votre enfant auprès de votre chien. Je vous accompagne dans cette démarche très importante car l’arrivée d’un nouveau né peut créer un stress pour votre animal.

Le risque zéro n’existe pas, toutefois, il est nécessaire que vous connaissiez les conduites sociales canines pour sécuriser au mieux votre cohabitation chien/enfant.

 

 

Une vidéo par Sandrine Nataf-Otsmane – l’enfant mode d’emploi.

 

Les enfants et le chien

Je suis très attristée de voir que les enfants, en ville, ont une peur de plus en plus grande des chiens. Une peur véhiculée par les parents ou la famille, les médias, et aussi par un éloignement de la nature, des animaux et, donc, une grande méconnaissance. La peur de l’inconnu. Les parents et l’école ont une responsabilité et un rôle à jouer pour inculquer aux enfants le monde de l’animal, le monde de l’autre. La nature est essentielle à la survie de l’homme et nos enfants sont les adultes de demain. Le chien a, lui aussi, une place à part entière dans notre monde, apprenons aux enfants le respect et la connaissance passionnante de l’animal.

Les enfants reconnaissent que le fait de posséder des animaux les aide à se faire des amis. La présence du chien facilite les contacts et les interactions. Le chien apparaît comme un support de substitut affectif, une source de motivation et de jeu. Le chien peut empêcher le repli sur soi. Il donne le sentiment de servir à quelque chose ou à quelqu’un, permet d’éviter la peur des autres, de la foule et de la solitude ; il permet de se faire aimer pour ce que l’on fait tout en apportant de la compagnie. Le chien familier offre un support émotionnel, de l’affection, un amour inconditionnel et semble jouer un rôle important dans le bien-être émotionnel de l’enfant, de façon comparable aux objets transitionnels que sont les doudous par exemple.

Mais le chien n’apprécie pas toujours les contacts tactiles oppressants, d’être serré dans les bras, d’être câliné. N’idéalisons pas la relation enfant/chien, elle doit être supervisée par le rôle responsable et indispensable des parents qui sont les adultes modèles et qui doivent veiller à ce que cette relation se fasse dans un respect mutuel et avec des règles. Un chien ne peut et ne doit pas tout endurer avec un enfant. Les enfants ont parfois des comportements qui les mettent en danger, vous devez être garant de leur sécurité. Cependant, quelle que soit la qualité de l’éducation, le risque zéro n’existe pas ; ne laissez jamais vos enfants sans surveillance !

Vous devez leur apprendre à respecter le chien qui dort ou se repose même en dehors de son lieu de couchage. Les jeux de bagarres et de chahuts sont à proscrire, les chiens aiment le calme et la tranquillité. Ne proposez pas à votre chien des jouets similaires à ceux des enfants (exemple : les peluches), le chien n’a pas la capacité de savoir que le doudou d’un enfant n’est pas une peluche à disposition pour lui.

Pour des raisons de sécurité, ne laissez jamais de gamelle utilisée pour la nourriture, même vide, au sol en présence d’enfants ou même de cohabitation avec d’autres chiens ou de chats. Un chien peut se montrer vigilant même avec une gamelle vide.

Les jeunes enfants ne comprennent pas les grognements ou les babines relevées du chien. Selon une étude de Meints, les enfants perçoivent une expression agressive (retroussement des babines) comme un sourire dans 69 % des cas pour les enfants de 4 ans, dans 35 % des cas pour les enfants de 5 ans et dans 25 % des cas pour les enfants de 6 ans.

Appeler le chien plutôt que de l’approcher

– Ne jamais enlacer ou immobilier un chien

– Ne jamais courir après un chien

– Ne jamais frapper ou lever ta main sur un chien

– Ne jamais poser sa main sur la tête et le dos d’un chien inconnu

– Ne jamais approcher un chien en courant

– Approcher un chien en faisant un cercle autour de lui

– Ne jamais approcher un chien qui mange

– Ne jamais déranger un chien qui se repose

– Ne pas aller voir le chien qui est sous la table ou sous une chaise

– Ne pas aller voir un chien attaché sans demander la permission à son propriétaire

– Si mon chien bâille, je le laisse tranquille (dessin d’un enfant qui pose sa tête sur le cou du chien)

 

Extrait du livre « Elever un chien en appartement » écrit par Sandrine Nataf-Otsmane paru aux éditions Larousse. Educateur canin professionnel expérimenté et diplômé du Brevet Professionnel Educateur canin, Comportementaliste chien et chat Certifiée, Formatrice au comportement du chien et du chat, Spécialiste des Relations Homme/Animal.

 

Les commentaires sont fermés.