Education canine chiot à son arrivée, socialisation chiot

education canine 94

Une éducation hors du commun :

Blacky, un flat coat retreiver de 16 mois, est notre compagnon depuis son adoption alors qu’il avait 3 mois et demi.

Evidemment nous étions très heureux de son arrivée. Mais c’est très vite devenu difficile avec cet adorable chiot. Il posait ses pattes sur le bord de la table, sur les canapés, le plan de travail, nous sautait dessus en permanence et sur tout le monde, courait dans la maison, courait après le chat, mangeait les paillassons. Vous allez penser, c’est normal, c’est un chiot… Mais il n’allait pas rester chiot, et le même comportement avec un chien de 50cm au garrot et de 35kg, je vous laisse imaginer.

Alors moi, novice en éducation, je me suis dit qu’on ne pouvait pas laisser ce chien tout envahir et tout perturber chez nous comme ça.

Je ne me voyais pas du tout aller en cours collectif chaque semaine. Le « assis couché pas bougé » ne pouvait pas, pour moi, corriger les mauvais comportements à la maison.

Et c’est là que j’ai trouvé le site de Sandrine Otsmane. Je l’ai contactée. Elle est venue à la maison, et a commencé à m’expliquer comment corriger les attitudes de Blacky, comment lui apprendre où est sa place, et l’obliger à obtempérer sans lui crier dessus. A chaque souci, elle a une solution. Et à chaque rendez-vous, Sandrine Otsmane m’explique de nouvelles techniques, que j’applique à la lettre.

Et Blacky devient petit à petit un super compagnon à la maison, très obéissant, joueur, joyeux et très câlin.

En appliquant sans relâcher ses efforts, ça marche !!

En extérieur, en balade, il tirait fort sur sa laisse, et là encore, Sandrine Otsmane a une solution. Sinon, pas de soucis lorsque je suis seule avec lui. J’ai de la difficulté avec le rappel lorsqu’il y a un autre chien. Il devient parfois un peu trop « collant ». Après l’avoir bien observé, et discuté avec Sandrine, j’ai décidé de le faire castrer pour qu’il se calme un petit peu.

Après un an de cette éducation pas comme les autres, je suis ravie. C’est un chien calme mais toujours joyeux à la maison, qui ne court plus après le chat. Les enfants peuvent aussi le promener en laisse. Je continue à être attentive, et à travailler à chaque sortie, notamment les exercices comme le rappel, mais le plus dur est derrière moi.

Merci beaucoup Sandrine Otsmane, merci pour votre patience et tout ce que vous m’avez appris et que vous m’apprendrez encore.

Laurence Follet

Plessis Trévise (94) (Val de Marne)

Les commentaires sont fermés.